Mise à jour WordPress : Conseils et Astuces pour une transition sans accroc

Introduction

Mettre à jour WordPress est une tâche essentielle pour assurer la sécurité, la performance et la compatibilité de votre site web. Ignorer les mises à jour peut exposer votre site à des risques de sécurité, des incompatibilités de plugins et de thèmes, ainsi qu’à des problèmes de performance. Dans cet article, nous explorerons l’importance de maintenir votre installation WordPress à jour et les meilleures pratiques pour effectuer cette transition sans accroc.

Cette semaine j’ai aussi rédigé un article qui pourrait vous plaire : 15 astuces simples pour sécuriser votre site WordPress

Importance de mettre à jour WordPress

La mise à jour régulière de WordPress est cruciale pour plusieurs raisons. Tout d’abord, chaque mise à jour inclut des correctifs de sécurité qui protègent votre site contre les vulnérabilités connues. De plus, les mises à jour apportent souvent des améliorations de performance et de nouvelles fonctionnalités qui peuvent enrichir l’expérience utilisateur et faciliter la gestion de votre site. Enfin, garder WordPress à jour garantit la compatibilité avec les plugins et les thèmes, évitant ainsi les conflits potentiels qui peuvent survenir avec des versions obsolètes.

Risques de ne pas mettre à jour

Ne pas mettre à jour votre site WordPress peut avoir des conséquences graves. Les versions obsolètes de WordPress sont des cibles faciles pour les pirates informatiques, qui exploitent les failles de sécurité connues pour accéder à votre site et compromettre vos données. De plus, l’utilisation de plugins et de thèmes non mis à jour peut entraîner des incompatibilités, des erreurs de fonctionnement et une expérience utilisateur dégradée. En négligeant les mises à jour, vous mettez également en péril la performance globale de votre site, ce qui peut entraîner une baisse du trafic et de la satisfaction des visiteurs.

Pré-requis Avant la Mise à Jour WordPress

Avant de procéder à la mise à jour de WordPress, il est crucial de prendre certaines précautions pour garantir une transition en douceur et éviter tout problème potentiel. Voici les étapes essentielles à suivre :

Vérification des versions PHP et MySQL

La première étape consiste à vérifier que votre serveur utilise des versions de PHP et MySQL compatibles avec la nouvelle version de WordPress. Des versions obsolètes peuvent entraîner des incompatibilités et des problèmes de sécurité. Vous pouvez vérifier les versions en accédant à l’interface de votre hébergeur ou en utilisant des plugins comme « Site Health » dans WordPress.

Compatibilité des plugins et thèmes

Avant toute mise à jour, assurez-vous que tous vos plugins et thèmes sont compatibles avec la version de WordPress que vous allez installer. Consultez les pages des plugins et thèmes sur le dépôt officiel de WordPress ou sur les sites des développeurs pour vérifier les informations de compatibilité. Il est également recommandé de désactiver temporairement les plugins pendant la mise à jour pour éviter les conflits.

Sauvegarde complète du site (base de données et fichiers)

Une sauvegarde complète de votre site est indispensable avant toute mise à jour. Cela inclut la sauvegarde de la base de données ainsi que tous les fichiers du site. Utilisez des plugins de sauvegarde comme « UpdraftPlus » ou « Duplicator » pour faciliter ce processus. Conservez ces sauvegardes dans un endroit sûr, idéalement en dehors de votre serveur principal pour éviter toute perte de données en cas de problème.

Ces pré-requis sont essentiels pour minimiser les risques associés à la mise à jour de WordPress et pour assurer une transition fluide.

Méthodes de Mise à Jour

Pour maintenir votre site WordPress à jour, il existe plusieurs méthodes disponibles, chacune avec ses propres avantages. Voici un aperçu des méthodes les plus courantes pour effectuer une mise à jour de WordPress :

Mise à jour automatique

Configuration et activation

La mise à jour automatique est la méthode la plus simple et la plus couramment utilisée. WordPress propose des mises à jour automatiques pour les versions mineures par défaut. Pour activer les mises à jour automatiques pour toutes les versions, y compris les majeures, vous pouvez ajouter la ligne suivante dans votre fichier wp-config.php :

define('WP_AUTO_UPDATE_CORE', true);

Cette méthode garantit que votre site est toujours à jour sans intervention manuelle, ce qui est particulièrement utile pour les utilisateurs qui ne veulent pas se soucier des mises à jour régulières.

Mise à jour manuelle

Utilisation de SFTP pour télécharger et remplacer les fichiers

Pour ceux qui préfèrent plus de contrôle sur le processus de mise à jour, la méthode manuelle est une option viable. Voici les étapes pour mettre à jour WordPress manuellement :

  1. Téléchargez la dernière version de WordPress depuis wordpress.org.
  2. Utilisez un client SFTP pour accéder à votre serveur.
  3. Remplacez les fichiers du répertoire wp-includes et wp-admin par les nouveaux fichiers téléchargés.
  4. Ne remplacez pas le répertoire wp-content pour éviter de perdre vos plugins et thèmes.
Utilisation de plugins de mise à jour

Il existe également des plugins dédiés qui facilitent le processus de mise à jour manuelle. Des plugins comme « Easy Updates Manager » offrent des options de mise à jour avancées, vous permettant de configurer des mises à jour automatiques sélectives ou d’effectuer des mises à jour en un clic.

Conseils pour une Mise à Jour Réussie

Pour garantir une mise à jour de WordPress sans problème, voici quelques conseils pratiques :

Désactivation des plugins avant la mise à jour

Avant de lancer la mise à jour, désactivez tous les plugins. Cette étape permet de minimiser les risques de conflits pendant le processus de mise à jour. Pour ce faire, allez dans le tableau de bord de WordPress, sélectionnez tous les plugins et choisissez l’option « Désactiver » dans le menu déroulant des actions groupées.

Mise à jour des plugins et thèmes après la mise à jour de WordPress

Une fois la mise à jour de WordPress terminée, il est crucial de mettre à jour tous les plugins et thèmes. Les versions obsolètes de ces éléments peuvent causer des incompatibilités avec la nouvelle version de WordPress. Accédez à la section « Mises à jour » dans le tableau de bord de WordPress et mettez à jour tous les plugins et thèmes disponibles.

Test du site dans un environnement de mise en scène avant la mise en production

Avant d’appliquer les changements sur votre site en ligne, effectuez les mises à jour dans un environnement de mise en scène. Cette méthode vous permet de tester les mises à jour et de détecter d’éventuels problèmes sans impacter le site en production. De nombreux hébergeurs proposent des environnements de mise en scène ou vous pouvez utiliser des plugins comme « WP Staging » pour créer une copie de votre site pour les tests.

Ces conseils vous aideront à effectuer des mises à jour en toute sécurité et à minimiser les risques de perturbation de votre site.

Problèmes Courants et Solutions

Lors de la mise à jour de WordPress, divers problèmes peuvent survenir. Voici quelques problèmes courants et leurs solutions :

Résolution des conflits entre plugins

Les conflits entre plugins peuvent causer des erreurs ou des dysfonctionnements sur votre site. Pour résoudre ces conflits :

  1. Désactivez tous les plugins : Allez dans le tableau de bord de WordPress, sélectionnez tous les plugins et désactivez-les.
  2. Réactivez les plugins un par un : Activez chaque plugin individuellement et testez le site après chaque activation pour identifier le plugin responsable du conflit.
  3. Recherchez des alternatives : Si un plugin cause des problèmes récurrents, recherchez une alternative plus stable ou contactez le développeur pour obtenir de l’aide.

Problèmes de compatibilité et solutions

Les problèmes de compatibilité peuvent survenir avec les plugins, les thèmes ou les versions de PHP et MySQL. Pour les résoudre :

  1. Vérifiez les mises à jour des plugins et des thèmes : Assurez-vous que tous les plugins et thèmes sont à jour et compatibles avec la nouvelle version de WordPress.
  2. Mettez à jour PHP et MySQL : Utilisez des versions de PHP et MySQL recommandées par WordPress pour éviter les incompatibilités.
  3. Utilisez un thème par défaut : Si votre thème actuel pose problème, passez temporairement à un thème par défaut comme « Twenty Twenty-One » pour diagnostiquer les problèmes.

Que faire en cas d’échec de la mise à jour

Si une mise à jour échoue, voici les étapes à suivre pour restaurer votre site :

  1. Utilisez la sauvegarde : Restaurez votre site à partir de la sauvegarde complète que vous avez effectuée avant la mise à jour.
  2. Mode de récupération : WordPress dispose d’un mode de récupération automatique. Suivez les instructions par email pour accéder au mode de récupération et résoudre les problèmes.
  3. Vérifiez le fichier .htaccess : Parfois, une mise à jour peut corrompre le fichier .htaccess. Réinitialisez-le avec le code par défaut WordPress :

# BEGIN WordPress
<IfModule mod_rewrite.c>
RewriteEngine On
RewriteBase /
RewriteRule ^index\.php$ – [L]
RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} !-f
RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} !-d
RewriteRule . /index.php [L]
</IfModule>
# END WordPress

Ces solutions devraient aider à résoudre les problèmes courants rencontrés lors de la mise à jour de WordPress.

Sécurité Après la Mise à Jour

Après avoir effectué une mise à jour de WordPress, il est essentiel de prendre des mesures supplémentaires pour garantir la sécurité de votre site. Voici quelques étapes importantes à suivre :

Vérification des permissions de fichiers

Assurez-vous que les permissions des fichiers et des répertoires sur votre serveur sont correctement configurées. Les fichiers doivent généralement avoir des permissions de 644 et les répertoires de 755. Ces paramètres empêchent les utilisateurs non autorisés de modifier les fichiers critiques de votre site.

Installation de plugins de sécurité

L’installation de plugins de sécurité peut renforcer la protection de votre site contre les menaces potentielles. Des plugins comme « Wordfence » et « iThemes Security » offrent une surveillance continue, des pare-feux et des protections contre les attaques de force brute. Configurez ces plugins pour bénéficier de toutes leurs fonctionnalités de sécurité.

Surveillance et gestion des sauvegardes régulières

Continuez à effectuer des sauvegardes régulières de votre site, même après la mise à jour. Configurez des sauvegardes automatiques et stockez-les dans un emplacement sûr, tel qu’un service de stockage cloud. Les plugins comme « UpdraftPlus » facilitent la gestion des sauvegardes et la restauration du site en cas de problème.

Ces mesures de sécurité aideront à protéger votre site WordPress contre les vulnérabilités et à garantir son bon fonctionnement après chaque mise à jour.

FAQ

Comment désactiver les mises à jour automatiques de WordPress ?

1. Désactivation via le fichier wp-config.php :

  • Ajoutez la ligne suivante dans le fichier wp-config.php : define('AUTOMATIC_UPDATER_DISABLED', true);

2. Utilisation de plugins :

  • Recherchez et installez un plugin tel que « Easy Updates Manager« .
  • Configurez le plugin pour désactiver les mises à jour automatiques selon vos besoins.

Que faire après une mise à jour WordPress si j’obtiens une erreur 404 ?

1. Réinitialisation des permaliens :

  • Allez dans Réglages > Permaliens dans le tableau de bord WordPress.
  • Cliquez sur Enregistrer les modifications sans rien changer pour réinitialiser les permaliens.

2. Vérification du fichier .htaccess :

  • Accédez à votre serveur via FTP ou votre gestionnaire de fichiers.
  • Ouvrez le fichier .htaccess situé à la racine de votre site WordPress.
  • Réinitialisez le contenu avec le code par défaut suivant :

BEGIN WordPress
<IfModule mod_rewrite.c>
RewriteEngine On
RewriteBase /
RewriteRule ^index\.php$ – [L]
RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} !-f
RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} !-d
RewriteRule . /index.php [L]
</IfModule>
# END WordPress

3. Solutions pour les conflits de plugins ou thèmes :

  • Désactivez tous les plugins et vérifiez si l’erreur persiste.
  • Réactivez les plugins un par un pour identifier celui qui cause le problème.
  • Changez temporairement de thème pour voir si le problème provient de votre thème actuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *